Matricule 120214

Archive -JLPPA - 3125 - Portraits People

                                    LIBÉRATION

Je lisais hier dans le journal de papier…

«La Bataille qui se livre à «Libé» est la nôtre»
Par CYNTHIA FLEURY Philosophe

«Que s’est-il passé moralement ces dernières années pour que l’éventuelle disparition de Libération ne crée pas le séisme politique qu’elle devrait susciter ? Libération, c’est plus de quarante ans de vie démocratique, de combats intellectuels, de résistance de la pensée, quarante ans de la performativité du dire au service de la société, au service des hommes et des femmes de la France et du monde, au service du plus concret de nos vies quotidiennes.  Lire la suite

Publicités

Matricule 060214

Concaténation, palinodie, aboulie…

Je lisais hier dans le journal de papier…

La famille est au centre de l’intime de chacun, la concaténation de ses croyances, de son éducation et de sa sexualité.

Ça, c’était lundi…

Cette palinodie est aussi une faute politique.”

Voilà pour mardi…

… dont le champ d’intervention s’accroît tous les jours devant l’aboulie

Et l’occurrence de mercredi…

Lire la suite

Matricule 131213

gravity-smallPhilippe Lefait

Je lisais hier dans le journal de papier…

Qu’un grand général, patron de chefferies aux armées avait demandé un « surclassement » en première classe dans un avion pour la Chine. Nous cultivons tous le fantasme du luxe pour pallier les rigueurs de la crise et le manque de place pour les grandes jambes surtout en classe commune quand nous avons le doigt sur la couture du pantalon…   Lire la suite

Matricule 261113

gravity-smallPhilippe Lefait

Je lisais hier dans le journal de papier…

«J’aurais aimé que ma mère refuse de se laisser traiter de « cafard»

Par Annick Kayitesi-Jozan, écrivaine.

Libération, Rebonds. 25 novembre 2013.

Écouter la suite…

photos
© CDC
© Frank Wolf
© SSGT ANDY DUNAWAY
© Scott Chacon from
© Adam Jones
© Claude Truong-Ngoc
© TSgt. Marv Krause
© SSGT ANDY DUNAWAY
© angelo celedon AKA

Matricule 241113

gravity-smallPhilippe Lefait

Je lisais hier dans le journal de papier…

Un sujet: En Allemagne et plutôt plus dans l’ancien Est, 13 salariés (?), ouvriers (?), employés (?), immigrés (?), exploités (?), «gagnent» moins de huit euros et cinquante centimes d’euros de l’heure. Bruts pour la précision. Ce viatique deviendrait un salaire minimum inexistant à ce jour outre-Rhin.

Un verbe : La chancelière affirme qu’elle va tout faire pour limiter les impacts de cette mesure. Pour minimiser les effets du minimum.

Un complément : Les patrons allemands brandissent la menace de suppressions d’emplois… Deux millions qu’ils disent ! Même que les syndicats sont inquiets.

Et une relative: Dans la dialectique subtile salaires/prestations sociales, pas sûr que les bénéficiaires de ce minimum social-démocrate conditionnant une participation gouvernementale soient nombreux.