Avec détachement, ironie et liberté formelle se construit une grande oeuvre. Celle de Gonçalo Manuel Tavares.

tavares_-_photo_4
A, B, C, D, E… C’est d’abord avec un banal alphabet, dans une liberté totale de la forme littéraire que l’écrivain portugais Gonçalo Manuel Tavares construit une oeuvre déjà considérée par ses pairs comme majeure. Tavares aide ses étudiants à penser le contemporain à l’université de Lisbonne.

Le garçon, né en 1970 en Angola est doué. Il raconte aujourd’hui la modernité en épopée. Et donner dans le vers libre ou le chant pour croquer le monde et revenir sur le meurtre du père qui a tué la femme aimée du fils qui tue le père meurtrier de la femme aimée du fils …  Ceci valait bien quatre cent pages d’Uma Viagem à IndiaUn voyage en Inde, traduit du portugais par Dominique Nédellec et édité par Viviane Hamy. A ce niveau d’originalité et de qualité c’est évidemment par la littérature que l’Europe finira par se faire.


Il s’agit bien d’épopée et d’une occasion de confrontation -l’auteur est aussi philosophe- avec les grands récits fondateurs par lesquels l’homme a pu inscrire sa condition entre celle d’un ou de plusieurs dieux et celle de l’animal. Ne serait-ce que parce qu’il parle lui, l’homme!Le Bloom « héroïque » de Tavares (celui de Joyce était déjà pris dansUlysse)  emprunte donc à Homère pour prendre tout son temps à aller quérir en Inde une réponse à des questionnements qui lui donnent le vertige. Ainsi se demande-t-il pourquoi certaines marques de voitures sont plus connues qu’Alexandre le grand. Et tout à l’avenant quand la tyrannie de la technique et de l’utilitaire fait loi planétaire. Tavares, comme son illustre prédécesseur Luis de Camoes, est heureux dans l’aphorisme comme le poisson dans le lait. Cela dit, entre Kafka et Les pieds nickelés -enfin, pas tout à fait-  son oeuvre ne ressemble à rien d’identifiable. Ce qui ne laisse pas de littéralement éblouir son lecteur.


C’est à Metz, en avril 2014, à l’occasion du festival LITTERATURE & JOURNALISME que nous avons proposé à Gonçalo Tavares ce Mot à mot.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s