Du Baron noir au Canard enchaîné en passant par l’héroïque Palmer… Le mot à mot de Pétillon

Pétillon

Il y a ses albums, ceux qu’il a scénarisé pour Yves Got et « Le baron noir », ceux qui mettent en scène l’héroïque, calamiteux et magistralement incompétent, Jack Palmer qui traîne sa nonchalance chapeautée en Corse ou en Bretagne. Il y a ses dessins du « Canard enchaîne » et ce regard aigre-doux porté sur ceux qui font l’actualité et qu’épingle la satire du palmipède.

René Pétillon, dit Pétillon, croque le contemporain. On le retrouve ici pour un mot à mot à l’occasion en avril 2014 du festival LITTERATURE & JOURNALISME de Metz. De lui, on sait qu’il est autodictate, né en Bretagne au mitan de l’autre siècle et qu’il fut des années Pilote. Il peut lui prendre aussi des envies de casser la mine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s