Festival Hors Limites : Seine-Saint-Denis littéraire

HORS-LIMITES2014_AFFICHES3Jusqu’au 5 avril, la littérature contemporaine s’invite en Seine-Saint-Denis. Donner à entendre des textes et des voix d’aujourd’hui, c’est l’ambition du festival Hors Limites : gratuits et tous publics, exigeants et parfois décapants, ces rendez-vous essaiment dans tout le département. À ne pas manquer.

par geraldine2 Géraldine DolléansHORS-LIMITES2014_AFFICHES2

La 14ème édition du festival Hors Limites s’est ouverte mercredi 19 mars à la Bibliothèque Robert-Desnos de Montreuil. Dans la grande salle de lecture en briques rouges, vidée de ses livres pour l’occasion, il y avait bien deux cents personnes venues assister à l’inauguration de ce festival littéraire, crée en 2000 par l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis.

Après quelques discours de circonstances, par le président du Conseil général notamment, les performances commencent : l’auteur Christian Prigent et la comédienne Vanda Benes se lancent dans une lecture à deux voix d’un texte de Prigent, Comment j’ai écrit certains de mes textes. Avec un rythme alerte et une élocution précise, les deux lecteurs se renvoient les mots et les phrases, entre calembours et jeux sonores, pour évoquer les différentes étapes d’une création artistique mouvementée : « Mon mari a changé / Sans G c’est moins rimé », « La chance me sourit / Léchons les souris« , « Disparue cette timidité / Ça pisse dru cette humidité« , « J’ai trouvé mon autorité / J’ai trouvé ma photo ratée« … En quelques minutes, une langue très singulière est rendue sonore par ce duo qui devient un échange de répliques parfaitement maîtrisé. Puis, seule sur scène, Vanda Benes propose une adaptation théâtrale de Peep-Show, un roman en vers de Prigent qui raconte comment un tueur en série, Monsieur Beaubaiser, envoie « au bidon » toutes les femmes qui ont le malheur de croiser sa route, manière originale de les conserver dans de l’alcool.

Donner à entendre, pendant une heure, un auteur dont les textes sont réputés difficiles, et qui a exploré des nouvelles techniques d’écriture depuis les années 70, le pari peut sembler audacieux. Le souci qu’a Prigent de mettre en voix ses textes, par des lectures publiques régulières, rencontre pourtant le credo de l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis : « Il y a deux manières de faire découvrir la littérature : mettre un livre entre les mains d’une personne ou commencer par faire entendre l’auteur, sa voix et sa parole« . Et le succès du festival, comme l’atteste sa fréquentation plus nombreuse d’année en année, semble prouver que la seconde méthode est la bonne : il n’y a rien d’illisible, quand on est auditeur.

 HORS-LIMITES2014_AFFICHES

Mettre l’excellence littéraire à la portée de tous, c’est l’ambition que le festival met de nouveau en œuvre cette année, du 20 mars au 5 avril. Une très large sélection de textes, choisis par la journaliste et conseillère littéraire du festival, Sophie Joubert, montre que la littérature contemporaine n’est pas réservée à une élite : exigeante et parfois déroutante, elle parle à tous les publics, en-dehors des institutions et des cadres culturels traditionnels.

Dans 50 lieux différents de Seine-Saint-Denis – bibliothèques, lycées, librairies, Université Paris 8 et Paris 13, cinéma, galerie, restaurant et même une entreprise, Le Lit National – 85 rencontres, performances et ateliers littéraires vont offrir une tribune à la littérature contemporaine. Toujours gratuits, ces rendez-vous aborderont des thématiques et des genres multiples, notamment dans les parcours « Écrire avec… l’Histoire… la guerre… le cinéma… la privatisation ». Plusieurs ateliers d’écriture, et des rencontres autour du monde de l’édition, pourront aussi ouvrir des horizons à des publics variés. Maylis de Kerangal, Florence Seyvos, Laurent Gaudé, François Beaune, Jacques Roubaud… le programme est à la hauteur de ce beau projet qui prouve que la littérature a pour vocation d’explorer sans cesse de nouveaux territoires, en repoussant des barrières géographiques, psychologiques ou culturelles qui ne demandent qu’à être démontées.

http://www.hors-limites.fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s